Lionel Bringuier et le Tonhalle Orchester Zürich

Pour la saison 2014 - 2015 le français Lionel Bringuier sera le nouveau chef permanent de l'orchestre du Tonhalle de Zürich, reprenant ainsi le poste qu'avait occupé jusqu'à présent David Zinman.

En guise de présentation pour cette prochaine saison Lionel Bringuier est venu, ce samedi 28 et dimanche 29 septembre 2013, diriger deux fois l'orchestre dans un programme Ravel, Schumann et Bartok. Le premier concert à été diffusé en direct pour la première fois depuis Zürich sur la chaîne française Mezzo.

Que choisir de mieux que le tombeau de Couperin de Maurice Ravel pour débuter ce concert. Ravel étant également français est connu comme un excellent orchestrateur cela aura permi de mettre en valeur les qualités de l'orchestre du Tonhalle ainsi que celles du chef.

Le concerto pour piano de Schuman est un grand classic pour les pianistes, aimé du public et une perle du romantisme. Nous avons donc été plus qu'heureux de ce choix et enchanté de la version d'une maîtrise absolue que Martin Helmchen nous à donné en union parfaite avec Lionel Bringuier.

Et après un concerto pour piano, un concerto pour Orchestre qui termine ce concert, mettant ainsi encore une fois bien en lumière l'excellence de l'ochestre et de son chef. Ce concerto de Bartok explore les extrèmes possibilités de l'orchestre en faisant jouer des soli à chaque pupitre, introduisant des fugues, des effets divers, des rythmes endiablés, des nuance de la plus petites à la plus grande, bref toute une virtuosité extrème terminant ainsi ce magnifique concert en apothéose.

Verdi Rigoletto Zürich Opernhaus septembre 2013

Ce soir j'étais à mon premier opéra à Zürich et c'était au delà de toutes mes attentes: exceptionnel! C'est biensûr un opéra en soi hors du commun, d'une dramaturgie intense et complexe. Verdi sait mieux que quiconque mélanger le tragique à un tas d'autres émotions, ce qui rends très souvent les scènes explosives, hors toute mesure ou définition, c'est un génie absolu pour ce qui est de tordre les tripes de son public à travers une histoire prenante, intense, ou se mélange amour, mort, trahison, vanité et tant d'autres choses, et une fin inatendue!

Il sait se faire déchainer les éléments de la nature autant que tout le spectre des émotions humaines. J'étais littéralement envoûté, pris de frissons, de compassions, de rage, bref, je n'aurai pas assez de mots pour traduire ce que trois heures d'opéra, ressentie comme quelques minutes trop courtes, m'ont procuré comme plaisir. Il faut aller voir cet opéra!

Mais tout cela n'aurait pas été aussi exceptionnel si le trio chantant les trois personnages principeaux n'étaient pas d'un niveau exceptionel. En commencant par Rigoletto, chanté par Andrzej Dobber, doté d'un vrai charisme, d'une voix sans faille, une force de la nature, contôlant tout du début à la fin. Le Duc de Mantoue chanté par le ténor Saimir Pirgu était tout aussi excellent, également d'une précision sans faille.

Mais surtout et avant tout j'ai été impressionné au plus haut point par Gilda que chantait la jeune Rosa Feola. Quel voix, quel contrôle, quel légato incroyable, quelle puissance, quelle, quelle, ... elle à tout pour elle, une musicienne hors paire, mon dieu, merci, merci de m'avoir donné la chance de l'avoir entendu dans les plus beaux airs de l'opéra à seulement quelques mètres de moi. Je rêverait de l'entendre dans le rôle de Mimi dans la Bohème de Puccini, mon opéra préféré, je crois que je serais prêt à vendre mon âme, comme Faust, pour avoir une telle occasion.

L'orchestre de l'Opéra de Zürich est tout aussi excellent, son chef, Fabio Luisi, n'a plus à être présenté, tout ça me réjouit fort d'aller écouter les production prochaines de cette belle saison 2013 - 2014 de l'Opéra de Zürich, dont la qualité est sans aucun doute à mettre sur le même pied d'excellence que les plus grands au monde comme le Met, la Scala, etc.

Kunsthaus Zürich, Monet: Le Parlement de Londres

Un autre bâtiment culturel incontournable à Zürich est le Kunsthaus. On peut y admirer une belle collection d'oeuvres allant du Moyen-âge à la période contemporaine.

www.kunsthaus.ch

Tous les mercredis l'entrée est gratuite pour tout le monde pour la collection permanente. Il y a parfois des expositions temporaires, comme celle de Chagal qui avait lieu de février à mai, pour lesquelles il faut payer une entrée.

Je m'y suis donc promené un beau jour, le mercredi 29 mai, et ai eu la joie d'y admirer des petits tableaux de mon très cher Bruegel mais aussi des Dali, Picasso et surtout Monet dont ce magnifique "Parlement de Londres".

Ce tableau fait partie d'une série de 19 tableaux, représentant tous la même chose avec la même prise de vue mais avec des éclairages et lumières différente.

Monet à peint ces tableaux entre 1900 et 1904, les premiers à Londres lors de son deuxième séjour et les autres chez lui en France d'après des photographies. Cela montre bien que l'important, pour Monet et les impressionnistes, n'était plus le sujet mais la façon dont on perçoit le sujet, l'impression qu'il nous fait...

Les 18 autres tableaux sont dispersé dans divers musées à travers le monde: New-York (2), Waschington, Chicago, Atlanta, Krefeld, Lille, Paris (2), Le Havre, Saint-Petersbourg en Floride, au New Jersey et Moscou.

Opernhaus Erröfnungsfest ou la fête d'ouverture de l'Opéra de Zürich

Le 21 septembre 2013 à 10h l'Opéra de Zürich à ouvert ses portes au public afin de leur donner un apperçu de tout ce qu'il s'y passe et l'occasion de se promener dans des endroits dont l'accès est habituellement réservé au personnel.

Pour commencer à 10h il y avait l'échauffement des danseurs du Ballet dans la magnifique grande salle à l'italienne de l'Opéra. Plus tard un récital de bel canto à un autre endroit, une répétition d'une pièce du Ballet, une répétition des choeurs de l'Opéra, l'accès aux coulissent de la scène ainsi qu'au département qui s'occupe des costumes et des décors, des concerts en plein air sur la place devant l'Opéra, un tas d'activités prévues pour les enfants et le soir une répétition de Rigoletto dans la grande salle.

Ce beau jour ensoleillé aura ainsi marqué, en même temps que le début de l'automne, l'ouverture de la saison 2013 - 2014 pendant laquelle on aura le droit à des opéras de Verdi, Wagner, Mozart, Bizet, Puccini, etc.

Mais aussi a de nombreux ballets dont certains du nouveau directeur du Ballet de Zürich: Christian Spuck. Et parfois des concerts symphoniques avec par exemple Lise de la Salle ainsi que des concerts de musique de chambre.

A suivre sur le site de Opernhaus Zürich: www.opernhaus.ch