Haendel Alcina Bartoli Fuchs Zürich

Mon premier opéra baroque, j'étais curieux, et finalement très agréablement surpris. C'était carrément géniale! Alcina de Haendel avec la Bartoli. Première fois aussi que j'entendais la diva sur scène.

D'abord la mise en scène: magnifiquement bien pensée, toujours en mouvement, une foule de détails, l'idée des étages est superbe, les costumes aussi, les lumières intéressentes. Bravo à l'équipe.

En entendant le Fidelio de Beethoven je me suis dit que finalement les opéras classiques me plaisent plus que les romantiques allemands et italiens. Eh bien en entendant cet opéra je me suis dit que le baroque me plaisait encore plus que les deux périodes précédentes.

Enfin c'est différent, certains moments dans les opéras de Verdi ou Wagner sont d'une intensité immense mais le reste du temps la tendence est plutôt statique. Dans Mozart et Beethoven il y a plus d'harmonie, d'homogénéité, les voix sont plus agréables, plus pures, mais parfois moins prenante. Et puis dans le baroque c'est la perfection d'un bout à l'autre. Les danses se marient au décor dans lequel se fondent les personnages et la musique qui est d'une beauté égale d'un bout à l'autre sans toutefois avoir des moments de passions extrèmes comme dans les romantiques.

Les deux ballets du début et de la fin étaient particulièrement agréables. Le dernier même comique, surprenant, hilarant, j'ai adoré cet intervention.

En ce qui concerne la Bartoli, c'est bel et bien une diva, sa technique impressionnante et sa présence sont indiscutables. Aux côtés de cette super star de l'opéra se sont fait remarqués quelques autres talents exceptionels. Tout particulièrement la Julie Fuchs qui m'avait déjà entièrement conquis lors du Fidelio de Beethoven quelques mois plus tôt. Encore une fois j'ai été sidéré, ébloui, cette femme à tout: virtuosité, voix magnifique, un jeu subtil et amusant, une large palette de nuances. L'air de la fin du premier acte (que je connais par coeur, l'ayant moi même accompagné il y a quelques semaines) m'a bluffé! Impeccable d'un bout à l'autre. Les variations de la reprise étaient originales et légères. Pour moi c'était le point culminant de l'opéra!

Aucun commentaire: