La symphonie du nouveau monde de Dvorak à Zürich

Dvorak, sa famille et amis à New York en 1892
La musique de Dvorak en soi est un nouveau monde, plein de nouveaux paysages et de beauté. Comme je l'ai déjà écrit losque je suis allé écouter son concerto pour violoncelle et sa 5e symphonie à de précédents concerts du Tonhalle de Zürich: tout chez Dvorak est magnifique, on est toujours surpris et émerveillé par son exotisme, son âme slave, sa fraîcheur. L'évocation de la nature est présente partout dans son oeuvre et particulièrement dans cette 9e symphonie qu'il composa en arrivant à New York pour occuper son nouveau poste de directeur du conservatoire et professeur de composition en 1892.

Il n'y à sans doute pas dans toute l'histoire de la musique de passage plus pur, plus enchanteur, plus simple et doux que la mélodie que joue le cor anglais au début du deuxième mouvement de la symphonie.

La première fois qu' j'ai entendu cette symphonie c'était au Palais des Beaux Arts à Bruxelles étant adolescent et je me souviens très bien de l'effet que m'a fait ce second mouvement: le temps s'est arrêté, je me suis trouvé en présence d'un rêve, ne réfléchissant plus à rien, laissant simplement ces notes entrer en moi et me procurer cette sensation unique et presque indescriptible, bien que l'ayant en ce moment tenté sans grande satisfaction. J'ai également retrouvé cette sensation unique cette fois-ci sous la direction de David Zinman et son Orchestre du Tonhalle de Zürich. Et, chose encore plus belle, est quand on à la possibilité de partager unt tel moment avec quelqu'un... que demander de plus?

Mais le concert a en réalité commencé par le 2e concerto pour violon de Prokofiev par Janine Jansen au violon. La musique de Prokofiev à quelquechose de magnétique, de fort, de parfois brutal. Ce concerto, très difficile et horriblement complexe du point de vue harmonique n'est sûrement pas à la portée d'une première écoute, c'est un lagnuage qu'il faut apprivoiser et que l'on finit par vraiment apprécier alors. Janine Jansen n'a plus rien à prouver, c'est une musicienne avant tout. C'était un concert mémorable à bien des points de vue!

Aucun commentaire: