Anne-Sophie Mutter dans Bruch à Zurich

La dernière fois que je l'ai entendu c'était au Tonhalle lors d'un concert de charité dans un programme de musique de chambre avec Orkis. C'était magnifique! Cette fois-ci c'était avec orchestre, celui de l'Opéra de Zurich sous la direction de Luisi. Super chef par ailleurs!

L'oeuvre de Takemitsu ne m'a pas convaincue je dois dire. J'ai joué du Takemitsu au conservatoire que j'avais bien aimé par contre.

Le concerto de Bruch, bien connu, était assez fin et mené de façon très personnelle comme Mutter à l'habitude de faire. C'est bien-sûr une grande star, ça se voit, ça s'entend, le public le sait, tout le monde le sait. J'ai personellement préféré son concert au Tonhalle. J'aurais plutôt aimé l'entendre dans le concerto de Brahms peut-être. Car Bruch m'a un peu laissé sur ma faim.

La 4e symphonie de Brahms était comme attendue, grande, magnifique, majestueuse, grandes phrases mélancholiques aux cordes, toujours cette impression de se trouver devant un immense temple grecque aux dimensions parfaites, contruit pour un dieu grand et puissant comme Zeus.

Aucun commentaire: