Pollini à Zurich

Lundi 12 février je suis allé écouter pour la première fois Maurizio Pollini en concert. C'était au Tonhalle Maag de Zurich, qui es la salle provisoire le temps qu'il restaurent le Tonhalle près du lac. Je n'ai jamais été un grand fan de Pollini même si je reconnais que c'est un des plus grand pianiste vivant. Ce qu'on lui reproche souvent, c'est-à-dire un jeu froid, est également ce qui me dérange chez lui. D'un autre côté quand j'écoute ses enregistrements je me dis toujours que c'est parfait, qu'il n'y a rien à dire, que c'est sans doute la facon la plus honnête de jouer. Mais il me manque toujours quelque chose de personnel dans son jeu.

Ce soir il jouait deux petites pièces de Schuman suivi de la 3e sonate. Cette sonate est longue, difficile et impressionnante. Je dois avouer que pour la première fois j'ai trouvé le jeu de Pollini enfin doté de cette touche personelle. Mais de l'autre côté j'ai aussi pensé qu'il devenait vieux et avait perdu maintenant de cette précision et perfection d'avant. Bref, on ne peut pas tout avoir et la musique était magnifique et magnifiquement rendue, c'est ce qui compte.

La deuxième partie avec deux nocturnes et la 3e sonate de Chopin était superbe aussi. Cette sonate est ma préférée, particulièrement le mouvement lent. J'ai entendu Sokolov dans cette sonate l'an passé ou avant et en ai gardé une impression beaucoup plus forte que la version de Pollini.

Donc pour résumer, c'était un super concert, j'étais heureux de l'avoir entendu une fois en concert mais ce n'est toujours pas mon pianiste préféré.

Aucun commentaire: